menu +

À propos

Se regrouper pour mieux aménager

Les propriétaires de forêts privées sont au nombre de 130 000 au Québec. Professionnels, travailleurs ou agriculteurs, ils font appel à un spécialiste pour protéger et mettre en valeur leur boisé. Le propriétaire est confronté à des lois et des règlements de plus en plus complexes. Il dispose souvent de peu de temps pour travailler en forêt et ne possède pas toujours les équipements adéquats.

Les groupements forestiers permettent de surmonter ces difficultés. La création de massifs forestiers, par le regroupement des propriétés forestières, est la clé du succès de la formule. C’est une solution au morcellement des terres qui garantit aux propriétaires l’entière jouissance de leur droit de propriété, tout en augmentant la quantité et la qualité des ressources forestières de leur propriété. Ce regroupement permet ainsi de gérer et d’exploiter les ressources forestières sur une base rentable. Par ailleurs, cette formule n’exclut pas l’octroi de services à titre individuel.

La mission des groupements

Les groupements de propriétaires de lots boisés existent depuis le début des années 1970. Répartis sur l’ensemble du territoire rural, ces organismes interviennent dans 80 MRC et dans plus de 700 municipalités.

La mission des groupements forestiers est double:

  • Protéger et aménager intensivement les ressources forestières qui leur sont confiées dans une optique de développement durable;
  • Favoriser le développement économique des régions par la création d’emplois, la valorisation et l’enrichissement du patrimoine forestier

Une formule gagnante

Aujourd’hui, il existe 43 groupements de propriétaires de lots boisés, de l’Abitibi à la Gaspésie. Plus de 35 000 propriétaires adhèrent à cette formule et mettent en commun une superficie totalisant plus de 2,0 million d’hectares de forêt. Les interventions des groupements augmentent sans conteste la qualité et la valeur des biens et services que le propriétaire forestier produit.

Le fonctionnement d’un groupement forestier se rapproche beaucoup de celui d’une coopérative. Les propriétaires achètent une part sociale à leur entrée dans le groupement et deviennent ainsi des membres actionnaires. Seuls les propriétaires détenant un superficie à vocation forestière d’au moins 4 hectares (10 acres) peuvent devenir membre actionnaire d’un groupement forestier. Ce faisant, le propriétaire bénéficie d’une gamme élargie de services et a l’opportunité de participer activement aux décisions d’orientation de son groupement forestier.

En devenant membre actionnaire d’un groupement forestier, le propriétaire forestier signe une convention d’aménagement forestier d’une durée de 5 ans automatiquement renouvelable. dans laquelle il s’engage à :

  • Souscrire et payer au moins une action ou une part, ce qui lui donne un droit de vote lors des assemblées
  • Confier à l’organisme la planification et l’exécution des travaux (dans le cas où le propriétaire n’est pas en mesure de les faire lui-même) d’aménagement forestier sur la propriété forestière (notez que toute intervention sur la propriété d’un propriétaire est conditionnelle au consentement écrit de ce dernier)
  • Protéger les investissements réalisés sur sa propriété.

En retour, le groupement s’engage envers tous ses membres à :

  • Défendre leurs intérêts en toute question forestière les concernant;
  • Mettre en valeur les ressources forestières de leur propriété en leur donnant des conseils techniques et en les assistant dans la réalisation des travaux;
  • Obtenir leur accord écrit pour toute intervention à réaliser sur leur propriété;
  • Leur donner l’opportunité de réaliser eux-mêmes les travaux sur leur propriété;
  • Leur fournir du travail en priorité;
  • Leur payer des droits pour les bois coupés sur leur propriété;
  • Leur faire bénéficier des subsides disponibles pour l’aménagement forestier.

À la suite de la signature de la convention d’aménagement forestier, une série d’activités sont mises en œuvre pour répondre aux besoins du propriétaire. On étudie, on analyse, on planifie et on exécute.

Les groupements forestiers sont tous accrédités par les agences régionales de mise en valeur des forêts privées, et par d’autres bailleurs de fonds, pour mettre en oeuvre sur le terrain différents programmes forestiers, fauniques, récréotouristiques et autres. Ils facilitent donc l’accès, pour les propriétaires de lots boisés, aux avantages et subsides des programmes.

Au service des propriétaires

Les groupements forestiers sont des spécialistes de la sylviculture. En plus des services offerts à leurs membres et aux autres propriétaires non regroupés de leur territoire, ils vendent leurs services à l’industrie forestière pour l’aménagement de grandes propriétés privées ou de la forêt publique. Plus spécifiquement, les services offerts aux propriétaires se répartissent selon les grands champs d’activités suivants:

Planification et gestion

  • Évaluation de l’état actuel des boisés, établissement des besoins;
  • Confection de plans d’aménagement forestier et/ou faunique;
  • Élaboration de devis d’exécution de travaux;
  • Gestion des programmes d’aide (les groupements sont accrédités par différents organismes publics et parapublics);
  • Suivi des travaux;
  • Conseils techniques, de gestion et d’ordre fiscal.
  • Ces services sont donnés par une imposante équipe de professionnels constituée de techniciens et d’ingénieurs forestiers ainsi que de biologistes.

Exécution de travaux

  • Réalisation des traitements sylvicoles (reboisement, entretien des plantations, éclaircies précommerciales et commerciales, coupes de régénération, voirie, drainage, etc.);
  • Réalisation d’aménagement faunique;
  • Prêt d’équipements et de machinerie pour l’exécution des travaux forestiers;
  • Ces services sont fournis par des équipes de travailleurs sylvicoles spécialisés, outillés d’équipements modernes, adaptés aux besoins des propriétaires et aux contraintes d’opération.

Commercialisation

  • Mise en marché du bois;
  • Entente d’approvisionnement et de conditions de mise en marché avec l’industrie de transformation ou avec les syndicats de producteurs de bois;
  • Forfaits récréatifs (chasse, pêche, etc.).

En fait, les groupements forestiers offrent toute la gamme de services nécessaires à la mise en valeur des ressources forestières selon les besoins particuliers de chaque propriétaire.

Notre engagement envers vous

Conscients de notre responsabilité envers les membres de nos organismes, propriétaires de forêts privées, et de nos clients;
Conscients que les actes professionnels que nous posons ont des répercussions pour les utilisateurs des ressources forestières présents et futurs; Nous, les groupements de propriétaires de lots boisés, nous engageons…

  • À défendre les intérêts de l’ensemble de nos membres sur toutes les questions forestières qui les concernent;
  • À assister nos membres dans la mise en valeur de leur forêt, en vue d’en assurer le développement durable;
  • À aménager la forêt de façon à augmenter les avantages environnementaux, économiques et sociaux qu’elle apporte aux régions;
  • À favoriser le développement et la créativité des ressources humaines;
  • À offrir notre collaboration à nos partenaires privés, parapublics et publics pour créer une synergie favorable au développement forestier et rural;
  • À administrer les ressources financières publiques et privées qui nous sont confiées avec responsabilité et rigueur;
  • À être un bon citoyen corporatif.

Assemblée générale de RESAM Québec, le 15 août 1995

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des groupements forestiers, voir le document : 
Faire pousser la forêt (pdf 45kb)

X
- Entrez votre position -
- or -
HAUT